laboratoire analyse, dakar-Senegal

Bilirubine

B25. Codes d’enregistrement : BIL ou NBIL
La bilirubine est un pigment présent dans la bile et en faible quantité dans le sérum. Elle représente aussi une part importante de l’hémoglobine, constituant du sang.

Elle existe sous 2 formes :
Indirecte (aussi appelée non conjuguée ou libre)
Directe (ou conjuguée)
L'ensemble : bilirubine libre + bilirubine conjuguée constitue la bilirubine totale
Lorsque ce pigment s’accumule dans le sang c’est lui qui va donner un ictère (« jaunisse ») qui est le jaunissement de la peau, du fond de l’œil avec des urines très foncées.

Conditions de prélèvement
Prélever un tube vert (hépariné)
Le prélèvement sanguin s’effectue en général au pli du coude. Chez le nouveau-né il pourra être fait au niveau épicrânien.
Indiquer d'éventuels traitements en cours car certains médicaments peuvent modifier les résultats
Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières)

Les valeurs de référence

Bilirubine totale
Age Normales en mg/l
Sang du cordon 8-25
Nouveau-né < 12h <60
Nouveau-né 24h <84
Nouveau-né 48h <114
3 à 5 jours <150
1 semaine 25-120
2 semaines 10-110
3 semaines 6-30
4 semaines 3-15
Enfant, Adulte 3-10
Bilirubine indirecte
Enfant, Adulte 2-7
Bilirubine directe
Enfant, Adulte 1-3

Pourquoi doser la bilirubine ?
La  bilirubine dite libre ou indirecte est toxique pour le cerveau. Elle risque de s'accumuler chez le nouveau-né quand le foie n'est pas encore tout à fait mature : c'est l'ictère physiologique du nouveau-né. C’est à cause d’elle que certaines mamans ont vu leur bébé, dès la naissance, passer sous des lampes à UV, ce qui constitue l’un des traitements pour les cas les moins graves.
Elle peut aussi s’accumuler de façon rapide et grave lors de ce que l’on nomme communément l’incompatibilité fœto-maternelle : Lorsque les anticorps maternels attaquent les globules rouges du nouveau-né, provoquant ce que l’on appelle l’anémie hémolytique du nouveau-né.

La bilirubine dite conjuguée ou directe est une bilirubine libre qui a été « conjuguée » au niveau du foie. Elle peut alors être éliminée dans les urines et dans les selles. L’organisme en récupérant une partie pour la recycler.
Elle augmente dans les cholestases (obstruction des voies d’écoulement de la bile) qui peuvent avoir des causes multiples. Elle donnera alors une coloration plus foncée des urines (jaune foncé/marron) et des selles.

Variations pathologiques
-  Les causes possibles d’augmentation :

  • Hémolyse du prélèvement (globules rouges « cassés »)
  • Médicaments : Rifampicine (qui colore aussi les urines), diurétiques

-  Les causes possibles de diminution :

  • Grossesse : diminution lors des 2 premiers trimestres
  • Prise de médicaments : aspirine, phénobarbital…

Attention :
Les résultats d’une prise de sang ne suffisent pas à poser un diagnostic.
Seul le médecin qui vous l’aura prescrite pourra évoquer un diagnostic en confrontant ces résultats avec son examen clinique, son interrogatoire et les résultats d’éventuels autres examens (radiologiques…)
Une augmentation du taux de bilirubine ne reflète pas forcément une anomalie.
Il peut être nécessaire d’effectuer un autre dosage à quelques semaines d’intervalle

Dans le cadre d’une exploration hépatique, il pourra vous être demandé d’effectuer un dosage sanguin comprenant :

  • Des paramètres biologiques comme la NFS, les transaminases, les GGT, les phosphatases alcalines, l’haptoglobine,  le TP ou une électrophorèse des protéines sériques
  • Des marqueurs sériques des hépatites virales. Hépatites A, B et C notamment
  • En fonction de la clinique le médecin pourrait être amené à demander d’autres analyses : Glycémie, TSH (hormone thyroïdienne), cholestérol, triglycérides, CPK…
 
Laboratoire médical, Analyses de biologie médicale - Dakar, Sénégal.