laboratoire analyse, dakar-Senegal

Amylase

Amylase sérique. B50. Codes : AMY (NAMY si en service de garde)
Amylase urinaire. B50. Codes : AMYU

L'amylase est une enzyme digestive qui est principalement un constituant du suc pancréatique et de la salive, nécessaire à la digestion des glucides (sucres) à longue chaîne (comme l'amidon) en unités plus petites.
Elle joue un rôle essentiel dans l'amylolyse (ou hydrolyse, « découpe ») du glycogène en glucose. Le glycogène étant la forme de réserve du glucose dans l’organisme, au niveau du foie et des muscles.

Conditions de prélèvement
Amylase sérique : Prélever un tube hépariné (vert)
Amylase urinaire : Urines de 24h ou urines du matin
Le prélèvement sanguin s’effectue en général au pli du coude.
Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières)

Les valeurs de référence (Elles varient de la technique employée)
Remarque : UI signifie Unités Internationales

Age
Normales en UI/L – Technique CNPG3 à 37°C
Nouveau-né
4 - 42
Enfant - Adulte
15 - 85
Urines (adulte)
< 360

 

 

 

 

 

Pourquoi doser l’amylase ?
En cas d'affection des glandes salivaires et/ou du pancréas, l'amylase peut augmenter sa concentration. Ces deux organes sont les producteurs de l'amylase.

Variations pathologiques
-    Non spécifiques
o    Inhibition de l’activité enzymatique dans les hypertriglycéridémies supérieures à 5 fois la normale
o   Macroamylase sérique entraînant une hyperamylasémie sans signes abdominaux ni insuffisance rénale. L’amylasurie est normale.

-    Variations spécifiques du pancréas :
o    Pancréatite aiguë avec hyperamylasémie associée à une lipasémie élevée
o    Pancréatite chronique
o    Faux kyste du pancréas, pleurésie pancréatique
o    Cancers du pancréas

-    Syndromes douloureux abdominaux non pancréatiques :
o    Perforation d’ulcère
o    Cholécystites (inflammation de la vésicule biliaire)
o    Occlusion du grêle
o    Infarctus mésentérique
o    Hémopéritoine (épanchement de sang dans la cavité péritonéale)

-    Affection des glandes salivaires :
o    Parotidite (oreillons)
o    Infections bactériennes
o    Tumeur des glandes salivaires
o    Sialolithiase (structures calcifiées se développant à l’intérieur des canaux salivaires)
o    Alcoolisme chronique

-    Insuffisance rénale :
o    Amylasémie légèrement augmentée avec amylasurie normale

Remarque : Les variations de l’amylasurie sont parallèles à celles de l’amylasémie mais avec un retard d’environ 8h. L’élévation de l’amylasurie persiste beaucoup plus longtemps que l’hyperamylasémie


Attention :
Les résultats d’une prise de sang ne suffisent pas à poser un diagnostic.
Seul le médecin qui vous l’aura prescrite pourra évoquer un diagnostic en confrontant ces résultats avec son examen clinique, son interrogatoire et les résultats d’éventuels autres examens (imageries…)
Une augmentation du taux d’amylase sanguine ou urinaire ne reflète pas forcément une anomalie.
Il peut être nécessaire d’effectuer un autre dosage à quelques semaines d’intervalle, voir d’effectuer des examens complémentaires biologiques ou d’imageries.

 
Laboratoire médical, Analyses de biologie médicale - Dakar, Sénégal.