laboratoire analyse, dakar-Senegal

CRP (C-Réactive Protéine)

B40. Codes d’enregistrement : CRP (NCRP si en service de garde)
La CRP, protéine fabriquée par le foie, constitue un marqueur spécifique et sensible de la phase aiguë de l'inflammation.

Conditions de prélèvement
Le prélèvement sanguin s’effectue en général au pli du coude.
Prélèvement sur « tube sec » exclusivement (tube rouge)
Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières)

Les valeurs de référence
La valeur « normale » varie selon les « écoles » mais peut-être considérée comme normale une valeur  < 6 mg/dl

Pourquoi doser le CRP ?
La CRP est considérée comme un bon marqueur de l'infection et de l'inflammation : son augmentation est un signe d’alerte pour les médecins qui adaptent alors la surveillance et le traitement de leurs patients.

Les infections :
L'amplitude de l'augmentation de la CRP varie en fonction de la cause de l'inflammation.
- Franche dans les infections bactériennes (de 10 à 100 fois la normale et diminue rapidement dans les 48 heures d’une antibiothérapie bien conduite)
- modérée dans les infections virales (2 à 4 fois la normale)
Plus l’élévation du taux de CRP est rapide et importante, plus l’inflammation est sévère.
Bien qu'étant l'un des plus précoces parmi les marqueurs disponibles, une limite importante à ce dosage en urgence est son élévation relativement tardive après le début de l'inflammation. En effet, elle augmente seulement dès la 6ème heure, atteint un maximum à 24h et commence à décroître à partir de la 48ème heure.

Les maladies inflammatoires
Le dosage de la CRP aide à diagnostiquer et surveiller le traitement des maladies inflammatoires chroniques, telles que l’arthrite rhumatoïde et le lupus. La répétition de ce dosage au cours du temps permet d’évaluer au mieux l’efficacité du traitement

Attention !
L'augmentation du taux ne renseigne pas sur la nature de la maladie :
Infection – Inflammation –Rhumatisme - Infarctus du myocarde
Mais son dosage permet de confirmer la présence d'une inflammation, et facilite le suivi thérapeutique de ces maladies.

Remarques
-    La prise d'anti-inflammatoire non stéroïdiens (AINS) à forte dose  et la corticothérapie ne diminuent pas la CRP
-    La CRP ne traverse pas le placenta, ce qui permet de différencier en néo-natal une inflammation d'origine maternelle d'une inflammation propre à l'enfant

Les causes possibles d’augmentation :
La réaction inflammatoire peut aller jusqu‘à 300 mg/dl :
o    Infections bactériennes (pneumonies, infections urinaires, septicémies, abcès profonds) ou virales
o    Maladies inflammatoires (connectivites, maladie de Horton, polyarthrite rhumatoïde, arthrites en poussées).
o    Les thromboses aiguës en évolution (phlébites, embolies pulmonaires, infarctus du myocarde)
o    Certains cancers (avec alors parfois des valeurs > 300 mg/dl)
o    La plupart des traumatismes importants, les brûlures

Attention :
Les résultats d’une prise de sang ne suffisent pas à poser un diagnostic.
Seul le médecin qui vous l’aura prescrite pourra évoquer un diagnostic en confrontant ces résultats avec son examen clinique, son interrogatoire et les résultats d’éventuels autres examens (radiologiques…)
Une augmentation du taux de la CRP ne reflète pas forcément une anomalie.
Il peut être nécessaire d’effectuer un autre dosage à quelques jours/heures d’intervalle
Dans le cadre d’une exploration d’un syndrome inflammatoire, il pourra vous être demandé d’effectuer un dosage sanguin comprenant des marqueurs biologiques de l’inflammation et/ou d’une infection comme la VS, NFS, la ferritine, le fibrinogène…

 
Laboratoire médical, Analyses de biologie médicale - Dakar, Sénégal.